www.ici-la-terre.com

Ici la terre est un projet construit autour d’un geste qui se laisse exprimer en une phrase:

Une expédition en montagne pour fixer le moulage d’un bras coulé en bronze en haut d’une

falaise qui tient une gerbe de fleurs, tendue à la terre au ciel et aux gens.

Un geste périlleux où l’on expérimente la hauteur, le vertige , l’ouverture , la grandeur cé- leste, un geste qui fait tenir tout les éléments en un seul lieu.

Un geste presque inframince dont la réalisation demande de la préparation, de l’élabora- tion, de la coordination entre plusieurs disiplines .

Un bouquet de fleur si éphémère qui ne tiendrait que le temps d’une journée d’une après-midi laissant le vent emporter les fleurs, le temps les fanner.

Ce geste à la limite entre performance, sculpture, photographie, vidéo explore les fontieres de ses médiums

Il suprimme la pièce de l’espace d’exposition la transportant en haut des cimes.

Un geste qui connecte les disicplines, compréhensible hors de tout code culturel, quasi universelle

Gelas#1 normal+or - copie

Tide of Trepidation prend racine dans le souhait de rendre un hommage au pianiste Suédois Esbjorn Svensson, décédé dans un accident de plongée en 2007, lieu où il affirmait trouver l’inspiration.

Nous préparons une expédition, d’abord marine puis sous-marine afin d’immerger sous l’eau un piano, et jouer une de ses compositions : Tide of trepidation.

Notre première étape est de construire un radeau pyramidal, capable de transporter un piano en mer, le plonger sous l’eau et le remonter.

Le radeau devra avoir une dimmension de 3 mêtre par 3 et de 4 mêtre de haut, dimension imposante certes, mais nécessaire pour l’embarcation d’un piano à son bord. Au sommet de la pyramide se situe une poulie reliée à un treuil qui permettra de descendre le piano et de le remonter.

Ce geste brouille les pistes, les repères concernant l’identité de ce qu’il nous est donné à voir.

Est-ce une performance? Est-ce une sculpture ? Est-ce un film Epic ? Est ce une image ?

Tide of trépidation est comme une volonté inébranlable, avec toute les difficultés absurdes qu’elle convoque, de produire un acte entre folie et poésie. Ceci afin d’espérer atteindre, ce que recherche l’apnéisite, le plongeur sous l’eau, l’alpiniste en montagne : l’inspiration, comme un état de grace.

La page du projet :

http://benoit-barbagli.com/?portfolio_page=tide-of-trepidation

radeau2.29

À corps  – (2013)

Voiçi une danse performative dont le son est issu de la combinaison de deux types de capteurs. Les premiers sont des micro-contacts qui réagissent à l’activité des gestes produits.

Les seconds types de capteurs forment un casque électro-encéphalographique, ils enregistrent l’activité cérébrale, transforment les signaux en informations numériques, et viennent moduler le son produit par les capteurs placés sur le corps.

Les capteurs encéphalographiques ont pour fin de mesurer diverses zones de l’activité cérébrale et d’interpréter ces mesures dans le but de créer une ébauche de langage.

Le dispositif et la performance elle-même sont pensés comme une mise en accord par le biais des capteurs, de trois facteurs: le mouvement du corps, l’activité cérébrale, l’environnement sonore ; chaque paramètres influant sur les deux autres. Le son émis par le dispositif guide; influe l’activité gestuelle de la danse et l’activité cérébrale comme phénomène perceptif jusqu’à ce que le dispositif prenne le contrôle sur le performeur.

Le corps et l’esprit sont alors envisagés sous une seule entité biologique, comme un simple média qui répond aux stimulis extérieurs afin de provoquer l’harmonie le plus juste entre les différents éléments.

L’état approché par le corps correspond à une sorte de mise en transe, dans lequel le performeur perd le contrôle à mesure du déroulement de la performance.

La performance tente ainsi de mettre en tension un dispositif technologique poussé, invoquant un univers bionique, futuriste avec une danse basée sur l’improvisation gestuelle ; la perte de contrôle elle, convoque d’avantage un univers plus primitif, tel que le shamanisme.

Capture d’écran 2015-02-27 à 15.33.40

Video 4’’09 : https://vimeo.com/58243265

Synapse et le Reseau Schuman

Synapse est une technologie conceptuelle mystérieuse, qui agit comme un lubrifiant mental à celui qui s’y connecte. Il est ce qui rend possible les communications intermentales mises en place par le Reseau-Schuman.
Déployé en 2013 par un ensemble de conférences expliquant son fonctionnement, sa forme plastique est le plus souvant inframince.
Synapse influence, agit à distance en s’introduisant subtilement dans l’inconscient de l’utilisateur, afin de modifier (modifier quoi à l’intérieur ?) des concepts-clefs qui s’y trouvent.
Il s’est d’ores et déja connecté au vôtre et à déjà commencé son travail (explique mieux ce qu’est le réseau schuman, quand on est convaincu, tu peux nous dire que nous l’avons en nous).
Site lié à Synapse : http://synhaptein.org/
Attention Synapse n’est pas réellement compatible avec le réseau internet et semble faire dysfonctionner le site

Capture d’écran 2015-01-22 à 12.56.35

Photographie selected project

A_fold

89c54cb48ae33c3be32f333dc4043916.

Sleep_the_voice

img_3392

September choice

dsc_0013

Piano Selected seconds