Novecento (photo 1 et 3)

Au travers des méduses et des gros poissons, le jeune homme est allé suspendre un ballon d’hélium au milieu de la mer, comme une métaphore bricolée pour faire apparaître la planète Terre toute entière sur la mer.

Les vacances des la poésie (photo 2 et 4)

Les amants finissent de peaufiner leur technologie poétique, ils détiennent ensemble le secret de l’envol de la terre, et deux trois autres aussi qu’ils ont mis au point sur une plage naturiste, la même où il a vu s’envoler la terre. Il paraît que sur leur dernière photo, la poésie est partie en vacances. Et bien ils travaillent sur une sorte de particule de gravité poétique pour la faire revenir.

Projet en relation avec ici la terre entière

Une première photographie « novecento » raconte la tentative de faire voler une terre sur la mer à l’aide d’une métaphore : un ballon en hélium au plein milieu de la mer qui reflète l’ensemble des rayons environnants . Les vacances de la poésie prennent le contrepied du grand lyrisme de cette première tentative, remplaçant la mer par une piscine et un drôle de désordre aux alentours , qui laisse penser que la poésie s’est enfuie, produisant une curieuse absence structurée autour d’un kitsch, d’une image à la fois quotidienne et étrange. La poésie partie en vacance émerge avec force amène son départ.

Novecento #2

 Les vacances des la poésie #2

Novecento

 Les vacances des la poésie #1