fbpx

Newsletter

Panier

76994
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-76994,theme-stockholm2021_9,qode-social-login-1.1.3,stockholm-core-2.3.2,non-logged-in,woocommerce-no-js,select-theme-ver-9.0,ajax_fade,page_not_loaded, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,menu-animation-underline,side_area_uncovered,header_top_hide_on_mobile,,qode_menu_center,qode_sidebar_adv_responsiveness,qode_sidebar_adv_responsiveness_1024,qode-mobile-logo-set,qode-wpml-enabled,qode-single-product-thumbs-below,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-73338
Image du titre
Photographie: Sisyphe collectif III, 2021, © Benoît Barbagli, Participants : Aimée Fleury, Diégo Evrard

Tout autour, l’eau

 

Exposition du 26.11.2022 au 14.01.2023

Vernissage le vendredi 25 Novembre à 18h à la Galerie Eva Vautier

Plus l’effondrement frappera fort, plus la joie sera nécessaire.

Ne vois pas dans ces mots, un Don’t look up* détournant le regard des causes, mais bien un outil à usage révolutionnaire. La joie est le liant de nos interactions, une puissance d’agir, de construire collectivement. En rendant possible le commun, elle devient un acte de résistance.

Sans ce commun, la pensée écologique déraisonne. Alors que les limites planétaires sont dépassées une à une, que peut donc la joie ? Que peuvent quelques corps immergé nageant en cercle sous l’eau, sans vêtement, sans outil, sans parole ? Quelques mouvements frénétiques pour atteindre la surface, prendre une respiration et replonger, en apnée, en apesanteur : Tout autour l’eau, tout autour la vie.

À plusieurs, nus, immergés dans l’eau, se déconstruisent les sophistications de notre culture, se redessinent les rapports immédiats dont la nature est le premier lien, omniprésent, indépassable. Lors de la création d’une image, ce n’est ni la composition, ni l’originalité visuelle ou conceptuelle qui est recherchée. C’est la résonance harmonique des liens et des émotions entre individus entourés par la nature qui compose une esthétique : une éthique de la perception.

La galerie Eva Vautier a le plaisir de présenter Tout autour, l’eau, première exposition personnelle de Benoît Barbagli à la galerie.

Benoît Barbagli a une pratique artistique protéiforme, il tire ses œuvres de la nature. Il se questionne sur l’éthique de l’image et l’empreinte qu’elle laisse. Dans les images de l’artiste, prises le plus souvent en milieu naturel et en collectif, se reflètent le partage et le lien privilégié qu’il entretient avec son environnement. Il collabore depuis 2018 avec le collectif PALAM (du latin « en présence de ») dont il est un des membres fondateurs.

Pour Elodie Antoine, historienne de l’art, « l’œuvre de Benoît Barbagli interroge les possibilités contemporaines d’une écriture photographique à travers la performance. Il nous propose un récit photographique dont le sujet demeure énigmatique.
Qui en est le narrateur ? L’auteur, les performeurs ?
L’artiste semble volontairement brouiller les pistes laissant au regardeur la place que Roland Barthes offra au lecteur – Le lecteur nait de la mort de l’auteur.

Les univers aquatiques mis en scène par Barbagli nous renvoient à des états et des formes primordiales – le liquide amniotique, le cercle, dans lequel viennent se mouvoir et se lover des corps dénudés. Un corps à corps avec la nature, un état ancestral de l’homme dans son lien étroit et privilégié avec les éléments : l’eau, l’air, la terre. Des éléments auxquels ses sculptures viennent se faire l’écho – de la courbe de la montée des eaux à l’expansion de la vie depuis la naissance de l’humanité en passant par les variations des températures terrestres. Les œuvres photographiques et sculpturales de Barbagli questionnent notre être au monde, ses mutations et ses métamorphoses, ses possibles alternatives aussi. »

Programme de l’exposition Tout autour, l’eau à  la galerie Eva Vautier:

 

Vendredi 25 novembre

18h -22H

Vernissage de l’exposition Tout autour, l’eau

 

 

Samedi 3 décembre :

(Avec les visiteurs du Samedi)

16h30

Projection du documentaire Le jour ou l’argent disparaîtra relatant l’épopée du collectif Palam pour l’exposition Sous la glace, l’eau 

Présentation du projet par Evan Bourgeau et Benoît Barbagli

18h

Parcours de l’exposition sous la glace, l’eau

 

 

Samedi 10 décembre

18H

Performance et lecture de Tristan Blumel et Benjamin Fincher

 

 

Samedi 7 janvier

À partir de 15h

Finissage de l’exposition

Présentation du projet Formule Naturelle en écho avec l’exposition Tout autour, l’eau

Performances et concerts multiples

 

Programmation Vidéo 

25 Novembre (vernissage) :

Vidéo Immersion  de Benoît Barbagli 

Le long de l’exposition :

Série de vidéos sur le Tout autour, l’eau

Documentaire – Sous la glace l’eau – Tous les jours à 15H

This post is also available in English Italiano