fbpx

Newsletter

Panier

-1
archive,tax-portfolio_category,term-sculpture,term-64,theme-stockholm2021_9,qode-social-login-1.1.3,stockholm-core-2.3.2,non-logged-in,woocommerce-no-js,select-theme-ver-9.0,ajax_fade,page_not_loaded, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,menu-animation-underline,side_area_uncovered,header_top_hide_on_mobile,,qode_menu_center,qode_sidebar_adv_responsiveness,qode_sidebar_adv_responsiveness_1024,qode-mobile-logo-set,qode-wpml-enabled,qode-single-product-thumbs-below,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive,elementor-default,elementor-kit-73338

Geste d’amour

Geste d’amour

Benoit Barbagli

Pièce unique- Geste réplicable 

Matière variable – Fleurs

8 x 20 x 30 cm

Colonnes de Chronos

 

 

1 Chronos et Helios

Résine Acrylique chargé en laiton

Epreuve d’artiste

60 x 25 x 25 cm

Courbe des variations de température de la planète Terre de l’an 0 jusqu’à aujourd’hui.

 

2 Eros et chronos, 2021

Résine Acrylique chargé en laiton

Epreuve d’artiste

38  x 20  x 20 cm 

Variations du nombre de familles d’espèces depuis l’apparition de la vie sur Terre.

 

3 Vue d’exposition  “Orées ” à la Villa Cameline, 2021

 

Chrysalithe – Antélia

 

Chrysalithe (vue d’exposition Orées) 2021

Benoit Barbagli

Aménagement sensible Antélia Aimée Fleury

42 x 30 x 15 cm

 

 

 

 

___

Le Frozen Egg est la version miniature et transparente du Chaos Egg n°1.

 

Frozen Egg, 2021

Résine transparente

11,8 x 8,9 x 15,7 cm

Edition limité à 30 exemplaire

Voir sur la boutique

Visible à la galerie Eva Vautier

 

Monoxyle portatif

Monoxyle Portatif (2019)

Version réduite du Monoxyle, il contient des sangles fixées, pour pouvoir le porter sur le dos, et le déposer n’importe où dans la nature afin de créer des apparitions.

A la croisée des chemins entre Stanley Kubrick, le menhir d’Obélix, un chemin de croix christique, et une sculpture performative moderniste, le Monoxyle portatif tire parti de ces références pour s’imposer comme un incontournable.

Les deux monolithes ont été créés pendant l’été 2019 lors de la résidence Utopia à Ponte-Leccia en Corse.

Monoxyle Portatif, Apparition, Corse, 2019

Monoxyle

Monoxyle (2019)

D’un seul bois

Construction d’une sculpture minimale contenant deux gestes :

Ériger un bastin verticalement planté dans le sol, et le bruler superficiellement lui conférant une couleur noire de charbon.

Imbibé longuement dans de l’alcool, le Monoxyle brûle lorsque que l’on projette une flamme sur lui.

Le Monoxyle est le versant sculptural d’Ecotopia, il a vocation être installé dans la nature, hommage à son environnement naturel.

Il n’est pas sans rappeler celui de 2001, l’Odyssée de l’espace, qui, par son apparition soulevait des questions d’ordre métaphysique, comme une incarnation de la perfection dans des lieux ou temps où elle ne devrait pas être.

On inverse le geste ici, le Monolithe n’est plus le sacré, c’est ce qui l’environne qui le devient.

Outre une sculpture de Land Art, le Monoxyle est l’un des outils préalable au tournage du film Ecotopia, 2020 odyssée de la terre.

Monoxyle présenté lors de la résidence Utopia à Ponte-Leccia en Corse:

Monoxyle érigé à Amirat (2019) :

Monoxyle Portatif (2019)

Version réduite du monolithe, il contient des sangles fixées, pour pouvoir le porter sur le dos, et le déposer n’importe où dans la nature afin de créer des apparitions.

A la croisée des chemins entre Stanley Kubrick, le menhir d’Obélix, un chemin de croix christique, et une sculpture performative moderniste, le Monoxyle portatif tire parti de ces références pour s’imposer comme un incontournable.

Les deux monolithes ont été créés pendant l’été 2019 lors de la résidence Utopia à Ponte-Leccia en Corse.

Monoxyle Portatif, Apparition, Corse, 2019

La marée de la trépidation

Epopée lyrique théinée rassemblant marins, designers, architectes, poètes, artistes post-modernes de tous bords, pour immerger une lourde métaphore: un piano sous la mer, à l’aide d’une grue flottante construite pour l’occasion, infusant une onde musicale dans les tréfonds maritimes, hommage au célèbre pianiste et plongeur  Esbjorn Svensson, qui disait puiser l’inspiration sous l’eau.

L’immersion du piano a eu lieu le 28 mai 2015, accompagnée des nombreuses performances balnéaires, canalisant l’énergie artistique envers et pour la mer.

Lors de la mise à l’eau un ce texte à été prononcé: 

Et si nos pensées, souvenirs, réflexions, sentiments, provenaient en fait, tout comme nos perceptions, de l’extérieur?
Si notre cerveaux, de nature bien différente d’une mémoire informatique, n’était absolument pas un outil de stockage mais ne serait en fait qu’un simple récepteur magnétique qui viendrait, comme nos organes perceptifs, capter nos souvenirs, sentiments, réflexions, plutôt que de les accumuler.
Sur cette planète bleue, si c’était l’eau qui la compose qui stockait notre mémoire et l’eau qui nous compose qui la réceptionnait.
L’océan en perpétuel mouvement produit notre mémoire vivante à chaque instant.
Et dans le flux et reflux, les vagues nous chantent à travers une onde que la gravité nous transmet et maintient cohérente.
Nous ouvrons ce jour grâce à cette infusion musicale, ce piano immergé, comme un vortex vers notre mémoire la plus enfouie, notre inconscient collectif.
Cela va nous permettre d’influer avec force une onde chargée d’une énergie extraordinaire qui va se répandre jusqu’au fin fond de l’océan pour assouplir sa structure et en défaire les tensions.
Pour entrer en paix.
Durant tout le temps de l’immersion du piano, l’espace devient notre esprit, et chaque geste devient émotion.

Photo document du radeau lors de sa mise à l'eau
L'infusion, 2015, 89x55 cm
Radeau de Tide of Trépidation sur les terrasse de la Villa Arson de la Villa Arson - Été 2015